CEMEC
Centre d'Education sur les Mangroves et l'Environnement en Casamance
Un projet pour la conservation des zones humides


    page d'accueil 
projet ostreiculture 

 
 
index: 
  Les activités
  Les recherches-actions
  Le cadre institutionnel
  Annexe: les mammifères
  Annexe: l'avifaune
  Le budget
CEMEC
La proposition adaptée de 2009

Au bord du fleuve Casamance, dans la commune de Ziguinchor, chef lieu de la région, IDEE Casamance a demandé l'autorisation de construire un Centre d'Education sur les Mangroves et l'Environnement en Casamance [CEMEC]. Le terrain est situé à Goumel, dans la périphérie de la ville.

Le CEMEC [Centre d'Education sur les Mangroves et l'Environnement en Casamance] doit en premier lieu devenir le centre de documentation où toutes les données sur la diversité biologique de la zone des mangroves en Casamance sont inventoriées. L'écosystème de la Casamance est caractérisé par le fleuve Casamance qui, avec les marées de l'Océan Atlantique, forme un grand estuaire inverse. À cause de la faible contribution en eau douce, de la remontée des eaux marines dans l’estuaire et tenant compte d’une évaporation qui est plus importante que les précipitations enregistrées, la salinité annuelle moyenne augmente d’amont à aval. Ainsi sur la majeure partie de l’estuaire un taux de salinité de 70 pour mille est mesuré durant une grande période de l’année. La situation de la Casamance est unique en Afrique. Seulement en Amérique Latine on trouve deux estuaires identiques.

La zone fluviale-maritime couvre une superficie de près de 250.00 hectares et forme un biotope naturel qui est important pour la reproduction d'une grande variété d'espèces marines et d’oiseaux migrateurs. Elle présente de nombreux chenaux serpentants bordés de mangroves sur sols argileux compacts avec une flore et faune guinéenne qui ne se rencontre que dans cette partie du Sénégal. Il existe trois types de végétation, la forêt tropicale, la savane boisée et la mangrove. La forêt abrite des espèces guinéennes, tel Parinari excelsa , avec Pithecolobium altissimum , Chlorophora regia , Detarium senegalense et de nombreuses Treculia africana dans la futaie inférieure. La communauté de mangroves bordant les chenaux des estuaires est zonée. A partir du bord de l'eau, trois zones se succèdent: mangroves à Rhizophora racemosa ; une bande dense de R. mangle et un étage inférieur composé de Scirpus littoralis ou de Sesuvium portulacastrum et de Philoxerus vermicularis . Plus de 50 espèces de mammifères ont été signalées, dont quelques panthères Pentures parus , le buffle de foret Lyncheurs cafre anus et le lamantin Trichechus senegalensis . Il faut noter en particulier les primates, dont le singe des palétuviers Cercopithecus campbelli , le galago de Demidoff Galagoides demidoff et le colobe bai Colobus badius temmincki . Le pangolin géant Manis gigantea et le serval Felis serval sont également signalés. L'Anomalure de Beecroft Anomalurus beecrofti ne se rencontre nulle part ailleurs au Sénégal. Il existe quelques espèces d'antilopes et plus de 200 espèces d'oiseaux, dont des oiseaux migrateurs palaéarctiques, en particulier les échassiers. Deux couples nicheurs d'aigles couronnés Stephanoaetus coronatus ont été signalés dans le parc national de Basse Casamance. Les nombreux reptiles comprennent le python royal Python regius , le python de Seba Python sebae et le cobra Naja nigricollis [Guide de la Diversité Biologique du Sénégal, World Conservation Monitoring Centre], voir aussi l'annexe.

Outre la documentation des résultats de recherches déjà effectuées et l'accumulation d'images diverses de la flore et de la faune du biotope naturel, le CEMEC utilisera aussi des nouvelles techniques, telle la photographie aérienne, pour montrer le processus de dégradation de la mangrove et d'analyser les systèmes d'exploitation de ces ressources naturelles. Avec la participation des institutions étatiques de tutelle et en collaboration avec des organisations non-gouvernementales concernées par un tel programme, un zonage du biotope sera effectué qui permettra d’aboutir à une exploitation durable de ses ressources.

Le fonds de la bibliothèque est la richesse de base pour un programme de sensibilisation des populations sur l'importance et la fragilité de leur environnement. En outre, ces données servent de tremplin pour des recherches avec un impact beaucoup plus grand car, comme nous l'avons déjà mentionné, le biotope a une importance qui dépasse de loin ses frontières naturelles. L'importance mondiale en tant qu'aires de repos et de reproduction pour une grande variété d'espèces marines et d'oiseaux migratoires entraîne une responsabilité mondiale et donc la nécessité d'accès aux bailleurs de fonds internationaux.

Le groupe cible de l'éducation environnementale est d'abord constitué des élèves des écoles primaires et secondaires. Dès que le centre dispose d'une collection pédagogique suffisante, le groupe cible est élargi et le centre sera accessible pour toute la population.

Une autre activité de pointe est l'organisation des excursions dans la zone des mangroves à partir du CEMEC pour des touristes écologiques, des ornithologues, et autres. Pour les déplacements au cours de ces excursions le CEMEC fait des tests en utilisant des pirogues dont le système de propulsion est mieux adapté aux conditions locales. Surtout en matière des frais de transport, par rapport aux moteurs hors-bord qui sont en ce moment utilisés et qui sont très chers à l’achat et en entretien. Un système de moteur électrique et un système 'longtail', basé sur les 'longtail' que l'on trouve en Thaïlande, seront testés. Des jeunes, après avoir reçu une formation sur les espèces sauvages, sortiront en tant que guides professionnels.

Ainsi, le CEMEC se focalise sur deux axes complémentaires: donner une éducation environnementale à la population et dont une grande partie de ces frais de formation est couverte par les excursions organisées pour un éco-tourisme en pleine croissance

haut de la page
Annexe

Mammifères susceptibles d’être rencontrés et observés dans la région de Ziguinchor
 
Espèces 
Nom scientifique  Nom français 
Phacochoerus aethiopicus 

Tragelaphus scriptus 

Cephalophus grimmia 

Oryctéropus afer 

Lepris crawshayii 

Xerus erythropus 

Hystrix cristata 

Atelerix albisentris 

Galago senegalensis 

Cercopithecus aethropis 

Erythrocebus patas 

Crocuta crocuta 

Viverra civetta 

Genetta genetta . 

Crocodylus niloticus 

Testudo sulcata 

Chelonia mydas & Caretta caretta 

Canis aureus 

Tryonomys swinderianus 

Pantherus pardus 

Syncerus caffer 

Trichechus senegalensis 

Delphinus delphis 

Cercopithecus campbelli 

Galagoides demidoff 

Colobus badius temmincki 

Manis gigantea 

Felis serval 

Python regius & sebae 

Naja nigricollis 

Anomalurus beecrofti 

Phacochère 

Guib harnaché 

Céphalope de grimm 

Oryctérope 

Lièvre à oreille de lapin 

Rat palmiste 

Porc-épic 

Hérisson à ventre blanc 

Galago du Sénégal 

Callitriche ou singe vert 

Singe rouge 

Hyène tachetée 

Civette 

Genette 

Crocodile du Nil 

Tortue terrestre 

Tortue de mer : verte et marine 

Chacal commun 

Aulacode 

Panthère 

Buffle de foret 

Lamantin 

Dauphin 

Singe des palétuviers 

Galago de Demidoff 

Colobe bai 

Pangolin géant 

Serval 

Python royal et de Seba 

Cobra 

Anomalure de Beecroft 

Avifaune Espèces existants
 
Nom Scientifique  Nom en français 
Numida meleagris 

Francolinus albobicalcaratus 

Oena capensis 

Stigmatopelia senegalensis 

Columba guinea 

Taunix sylvatica 

Plectropterus gambensis 

Eupodotis senegalensis 

Balearica pavonina 

Bucorvus abyssinicus 

Bubulcus abis 

Pelicanus onocratus 

Pélicanus rufescens 

Phoenicopterus ruber 

Platalea alba 

Ciconia ciconia 

Stephanoaetus coronatus 

Hydroprogne caspia 

Thalasseus maximus 

………………………. 

………………………. 

………………………. 

La pintade commune 

Le francolin commun 

La tourterelle du cap 

La tourterelle maillée 

La ganga ou le pigeon de rônier 

La fausse caille d’Afrique 

L’oie de Gambie 

La poule de pharaon 

La grue couronnée 

Le grand calao d'Abyssine 

Le héron garde bœufs 

Le pélican blanc 

Le pélican gris 

Le flamant rose 

La spatule d’Afrique 

La cigogne blanche 

L’aigle couronné 

Les sternes caspiennes 

Les sternes royales 

Les vautours 

Les canards, siffleurs, armé, à dos blanc 

Les migrateurs 

sources: Diagnostic participatif, mars 1999: ISRA/BAME/UICN
Guide de la Diversité Biologique du Sénégal, 1991: WCMC
haut de la page

Investissements 1ère année & Fonctionnement 2eme année               
Désignation  Unité  Quantité  Prix unitaire  Francs cfa  Florins  Observations 
construction centre  Unité  13.000.000  13.000.000  44.200,00  29,98%  matériaux locaux, 1 étage, voir dessein 
exposition               
salle    750.000  750.000  2.550,00  1,73%  sécurité, éclairage, chaises, 
équipement    400.000  400.000  1.360,00  0,92%  fourniture, panneaux, diapo, 
matériel    1.300.000  1.300.000 4.420,00  3,00%  images, photo, tableau d'artiste 
bureau               
installation    3.500.000  3.500.000  11.900,00  8,07%  ordinateur, logiciel, modem, téléphone, meubles 
frais de bureau  Mois  12  65.000  780.000  2.652,00  1,80%  papier, photocopie, téléphone 
salle informatique    3.500.000  3.500.000  11.900,00  8,07%  ordinateur, logiciel, modem, téléphone, meubles 
documentation  Mois  12  35.000  420.000  1.428,00  0,97%  revues scientifiques, livres, abonnements 
fonctionnement               
électricité, eau  Mois  12  45.000  540.000  1.836,00  1,25%   
personnel  Mois  12  195.000  2.340.000  7.956,00  5,40%  3 pers à 65.000/mois 
informaticien  Mois  12  230.000  2.760.000  9.384,00  6,37%   
supervision  Mois  12  400.000  4.800.000  16.320,00  11,07%   
excursions               
embarcation  Unité  4.000.000  4.000.000  13.600,00  9,23%  pirogue & moteur diesel 
pilote  Mois  65.000  520.000  1.768,00  1,20%  saison touristique de 8 mois 
carburant  Mois  112.000  896.000  3.046,40  2,07%  16 sorties/mois avec 20 litres à 350 
consultations  Unité  800.000  1.600.000  5.440,00  3,69%  moyenne:1 de la sous-region et 1 de l'étranger 
divers    2.250.000  2.250.000  7.650,00  5,19%   
Total investissements        43.356.000  147.410,40  100,00%   
               
               
               
               
Bilan annuel               
Fonctionnement               
bureau  Mois  12  970.000  11.640.000  39.576,00  72,27%  fonctionnement&frais bureau&documentation 
excursions  Mois  177.000  1.416.000  4.814,40  8,79%  pilote&carburant 
consultations  Unité  800.000  1.600.000  5.440,00  9,93%  assistance technique 
séminaire  Unité  350.000  700.000  2.380,00  4,35%  organisation, per diem, localité 
divers    750.000  750.000  2.550,00  4,66%  entretien, etc. 
total        16.106.000  54.760,40  100,00%   
Revenus               
excursions  Mois  640.000  5.120.000  17.408,00  31,79%  16 sorties/mois avec 8 pers à 5.000 
entrées  Mois  240.000  1.920.000  6.528,00  11,92%  60 pers/semaine à 1000 
subventions  Année    9.066.000  9.066.000  30.824,40  56,29%  divers bailleurs de fonds 
total        16.106.000  54.760,40  100,00%   
               
               
               
               
recherche-action               
1* reboisement  Année  1.200.000  1.200.000  4.080,00  9,94%  transport, sensibilisation 
2* embarcadère  Unité  1.400.000  1.400.000  4.760,00  11,60%  fûts, bois, matériel, main d'œuvre 
3* ostréiculture  Année  2.500.000  2.500.000  8.500,00  20,71%  guirlandes, transport, bassins, main d'œuvre 
4* aquaculture/cage  Année  3.500.000  3.500.000  11.900,00  29,00%  cages, alevins, aliment, main d'œuvre 
5* foyer amélioré/fumoir  Unité  40.000  320.000  1.088,00  2,65%  matériel, main d'œuvre 
6* sylvo-aquaculture  Année  650.000  650.000  2.210,00  5,39%  matériel, clôture, main d'œuvre, transport 
7* tannes  Année  2.500.000  2.500.000  8.500,00  20,71%  premiers tests 
        12.070.000  41.038,00  100,00%   
100 f cfa = 1 FF = 0,34 florins               
haut de la page
  • Votre Soutien